Bonjour,

Un compte rendu détaillé du voyage avec des repères qui seront nécessaires à Lou lorsqu'elle entreprendra son périple de globe-trottreuse, son hérédité est lourde dans ce domaine.

 

Après Rapid City un long séjour à Hot Springs(2 nuits), ancienne ville de cure propice aux balades le long de la rivière. Les établissements de la légion sont légions..

Nous évitons la grande route et choisissons les routes secondaires pour rejoindre Spencer puis Iowa Falls ,Cedar Falls et Waterloo, morne plaine souvenir d'une victoire, rien qui puisse arrêter le touriste si ce n'est quelques beaux chemins piétons dans les parcs. La route est rarement monotone, certes nous longeons de grandes étendues de maïs mais ne pas choisir la facilité des autoroutes permet de découvrir les villages, les vallées.

Nous remontons vers Prairie du Chien et flasherons sur un établissement sympathique dans la campagne, un lieu où vivent les Amishes ,nous croiserons les hommes en noir sur leurs belles carioles. Notre jeune hôtesse qui nous dit ne pas appartenir à la secte « alsacienne » a déjà 7 enfants.

Fond du lac ne présentant pas d'intérêt nous ferons halte dans le centre historique de Sheboygan, jolie cité balnéaire dotée d'un immense hôtel sur l'île voisine. Très souvent le bord des petits lacs est privatisé, bordé de villas. Tel n'est pas le cas ici mais il est vrai que le lac Michigan est d’une autre ampleur.

 

Petites étapes  jusqu'à Chicago et les Grands Lacs voisins.

Nous avons la chance de trouver un hébergement confortable avec  parking gratuit dans le centre-ville que nous pouvons aisément parcourir à pied. L’énorme McDonald's avec son musée se trouve en face.

Comment décrire cette ville ? Les grands ensembles ne manquent pas de charme, j'avais lu l'histoire des architectes qui créèrent les bâtiments de l'exposition universelle et de nombreuses résidences, leur talent a fait la renommée de la ville et avec ses ponts, ses tours d'architecture variées(étonnante Trump Tower)   Chicago,surprenante et attirante ,est bien plus agréable que je ne le pensais. Nous prendrons bien sur le « L » mais il n'apporte rien.

Nous la quitterons par la banlieue sud en suivant le lac au plus près avant de remonter vers Ludington, autre agréable petite cité de bord de lac. C'est une de nos surprises le nombre de villes et villages touristiques qui longent les rives de ces plans d’eau, nous sommes hébergés dans un B&B tenu par un Norvégien. Une maison ancienne avec tour et grands escaliers(cela ne vous rappelle rien ? En plus récent quand même). Au petit déjeuner nous conversons avec des clients sympathiques qui souhaitent mieux connaître le système de santé français : ils défendent farouchement la réforme Obama, leur meilleur président.

 

Quelques kilomètres et nous rejoignions Cadillac et trouvons une chambre éloignée de la route dans un vieux motel entouré d'arbres et d'écureuils au bord du lac.

Après être remonté vers Tawas nous reviendrons par Bay City vers le Canada et Sarnia, la ville frontière, avant de découvrir les chutes du Niagara, en passant bien sûr par la route qui longe le lac Erié.

 

Étonnantes chutes.

 

Je craignais la déception après avoir vu les chutes d’Iguazu que je savais plus importantes. Il n'en fut rien. Mais le contraste est étonnant. Là-bas elles sont immenses, profondes, perdues dans la forêt. Vous les atteigniez après un parcours en petit train puis une marche entre les arbres. Elles s'étendent sur une vaste surface.

Ici vous trouverez d'abord fête foraine, grande roue, maison hantée, maison de Dracula etc. avant d'atteindre l'espace qui permet, côté canadien, de voir les deux très belles chutes de face. Le premier soir nous les avons découvertes éclairées de rayons de multiples couleurs. Pas déplaisantes ces chutes civilisées, surexploitées(combien d'hôtels dans la ville ?). Curieusement alors que je suis habituellement rétif à cette ambiance le lieu ne me déplaît pas.

 

Les élections

En anticipant la discussion que nous aurons au retour avec Fanch, le 12 décembre je crois, voici quelques échos de la situation politique canadienne.

Mariette et Claire, toutes deux électrices du NPD, le parti social-démocrate ne sont malgré tout pas mécontentes du résultat. Justin Trudeau s'est « gauchi » au cours de la campagne alors que le NPD se recentrait si j'ai bien compris, ils se sont donc retrouvés très proches et ne se détestent pas. Les engagements en faveur de l'environnement de Trudeau rompent radicalement avec la ligne productiviste de Harper. La priorité pour mes amies canadiennes était d'abord de remercier les conservateurs et leur leader honnit. Un Sarkozy, encore que le nôtre le dépasse très largement, il est vrai qu'il ne peut être que le meilleur en arrogance, suffisance, outrecuidance, indécence, incompétence et inconstance. Je vous laisse le soin de compléter.

 

PS: Pour les immigrants francophones potentiels c'est en Ontario qu'il faut tenter sa chance. L'État n'a pas rempli son quota d'immigrants francophones prévu pour ne pas accentuer la disparité linguistique. Aussi il lui est demandé d'accroître son effort, je l'avais lu et en ai eu la preuve en rencontrant une haïtienne qui a quitté Montréal où elle ne pouvait faire venir ses enfants alors qu'ici en quelques semaines le problème a été résolu.