P1020046

Bonjour à tous,
L'ennui inhérent à la condition de retraité guetterait si je ne  trouvais quelques thèmes de la vie politique et sociale des îles à explorer.

 P1020058                  P1020057
Un site sacré,lieu à aborder avec prudence car source de maléfices.les imprudents peuvent y assister à des spectacles


Pour le touriste je donnerai un conseil : la découverte de ces îles dites paradisiaques doit se faire à bord du Paul Gauguin. il fait le circuit des îles en une semaine et vous permet de les découvrir, d'en garder  des images et un souvenir magnifique, vous accosterez  au retour dans le port de Papeete et je ne doute pas que vous serez éblouis par cette baie entourée de hautes collines verdoyantes la tête dans les nuages.Puis passez deux jours dans la capitale, faites le tour de l'île, arrêtez-vous à la pointe de Vénus, déjeunez au restaurant qui jouxte le musée Gauguin. Vous ne pouvez-vous tromper  il n'existe qu'une seule route, celle qui traversait l'île nous est fortement déconseillée et n'est accessible qu'en 4/4.
 Inutile de vous attarder davantage si vous n'y avez quelques familles (les jeunes surfeurs peuvent y consacrer un jour de plus puisque les plages leur sont dédiées) le souvenir pourrait en être gâté et la monotonie de vos journées atténuées l' appréciation positive des ïles que vos amis attendent. Mais nous avons la chance d'être entouré et d'avoir de longues discussions qui nous permettent de tenter d'appréhender les réalités locales, parfois surprenantes pour un métropolitain.

  P1020063              P1020041

La pointe  vénus                                                                     Le port de Papeete

La vie chère des territoires d'outre-mer.
  Je comprends mieux les mouvements qui ont secoué la Martinique, la Guadeloupe, la Réunion puis Mayotte lorsque je vois les prix pratiqués à Tahiti. Ils sont bien plus élevés qu'en France, ce fut l'argument pour justifier des sursalaires forts élevés pour les fonctionnaires en activité ou retraités qui s'y installent (le coefficient  multiplicateur va de 1,7 à 2,2 suivant les îles) ce qui bien entendu n'a pu qu'engendrer une forte inflation au détriment d'une partie de la population locale qui elle n'est pas salariée. La défiscalisation a eu le même résultat négatif : beaucoup d'investissement n'ont pas eu lieu dans le secteur productif, et l'île continue à importer l'essentiel de ses besoins, les villas la et les structures hôtelières qui en ont bénéficié apportent peu : nombre d'hôtel ont fermé leurs portes .
 La vie chère s'explique aussi par les taxes sur la consommation : il n'y a pas d'impôt sur le revenu! Les Ressources de la collectivité proviennent donc de l'impôt prélevé sur les consommateurs(l'on voit les résultats prévisibles de la TVA dite sociale ou anti délocalisation)

La classe politique peine à se renouveler au grand désarroi des jeunes qui risquent fort de se réfugier dans l'abstention. Les deux parrains de la vie politique locale, Gaston Flosse et Oscar Temaru continuent à dominer l'assemblée malgré l'absence  de crédibilité de l'un de l'autre. Après s'être durement opposés ils s'étaient alliés pour faire tomber le successeur de droite de Gaston et réinstaller Oscar à la présidence , ils viennent à nouveau de se séparer l'un a pris position pour Sarkozy, l'autre pour Hollande(ce qui ne semble pas réjouir le PS national qui doit régulièrement prendre des distances avec les propos qu'il tient).
Mais leur influence est indéniable et j'ai été frappé lors d'un court séjour dans une résidence à Paea d'entendre la responsable dire qu'elle voterait pour Sarkozy puisqu'Oscar qui a tant fait pour l'île le demandait . J'avais le sentiment qu'il avait beaucoup fait pour ses finances personnelles et celles de ses proches.
Les parrains prévaricateurs ont la vie belle et l'estime de leurs concitoyens!

La caisse de prévoyance sociale
Comme dans tous les territoires des départements d'outre-mer la protection sociale est gérée à Tahiti  par la CPS mais de toutes évidence les règles ne sont pas  les mêmes qu'en France.
Je suis arrivé en plein conflit entre la caisse et les médecins libéraux. Elle avait supprimé le tiers payant et remboursait les patients sur le tarif de responsabilité pour tous les médecins qui s'étaient situés hors convention. Dans un premier temps ma réaction était plutôt d'applaudir la décision si le déconventionnement était liée à des dépassements indus d'honoraires, ce que nous aurions dû faire en France lorsque les libéraux ont commencé à violer les textes qui régissent nos relations.
Dans un second temps j'ai été par contre très intrigué par les fortes critiques lues et entendues sur la gestion de la caisse ;Jean-Pierre Le Rest m'a transmis la liste des rémunérations des salariés, cadres et agents de direction et ma surprise a été telle(je connais la grille de rémunération de la sécu en France) que j'ai affirmé que ce document ne pouvait être qu'un faux diffusé par un collectif malveillant: 10 agents de direction pour une caisse de 420 salariés percevraient des salaires situés au-dessus de 15 000 €. Et le tout à l'avenant… Mais il se trouve que de nouvelles discussions avec d'autres interlocuteurs me laissent à présent penser qu'il y a bien quelques dysfonctionnements et nombres d'abus. L'an passé le conseil de la caisse s'est attiré les foudres de la population qui vit une situation de précarisation croissante et venait de subir déremboursements et augmentations de cotisations après avoir voté une augmentation sensible pour les salariés. Seul le syndicat local affilié à la CFDT et la CGPME ont voté contre. Les réserves financières de la caisse qui devraient représenter cinq fois le montant des prestations selon la loi ne sont aujourd'hui que du double de ces dernières et les explications du président MEDF me laisse rêveur : avant 2004, c'est à dire avant l'élection d'Oscar, les recrutements n'auraient pas été assez nombreux et le rattrapage ultérieur aurait donc entraîné une inflation de la masse salariale(mais il ne l'a pas expliqué, se contentant de dire à la télévision qu'il avait dû recruter sans visiblement anticiper les conséquences). À Tahiti les rôles sont inversés!
 La mauvaise gestion des réserves explique également leur médiocre rentabilité. Je découvre  que les contraintes de placement des fonds publics sont bien plus souples qu'en France: le président met en cause la société  parisienne qui conseille la caisse dans ses placements et souhaite dorénavant s'adresser à une société des États-Unis! Sauf que pour l'instant les textes s'y opposent.. J'espère que son directeur lui rappellera la légalité.
 Pour en avoir le coeur net j'ai demandé rendez-vous aux administrateurs de la cps que je rencontrerai avant mon départ. Mais j'ai beaucoup d'autres questions à leur poser ne serait-ce que l'âge du départ en retraite qui ferait(à tort) rêver bien des Français: il se situerait aux environs de 55 ans. Quid de l'équilibre du régime et de son avenir à terme?

Demain nous prenons le bateau pour Moorea

A présent il me hâte de retrouver les cieux brumeux de ma Bretagne. Puis très vite après que les Français se soient donnés un nouveau président j'irais rejoindre Ossian en son Loch et à la fin de l'été sans doute partirais-je à la rencontre d'Europe, l'amante des Dieux, en son royaume de Crète, là où elle séduisit Zeus (MMM me ferait remarquer qu'ils  enfantèrent  le Minotaure, nous reprendrons nos discussions à mon retour Michel). Elle a conservé  à mes yeux tout son charme et je la défends inlassablement contre tout ses détracteurs.

A bientôt pour une dernière correspondance de l'autre côté du monde