P1010868

Bonjour,
Nous avons donc quitté l'île du Sud et ses paysages grandioses. Gilles nous informe que nous ne pouvions en effet  visiter la cathédrale de Christchurch, elle a été trop abimée par le tremblement de terre et devra être entièrement reconstruite.
Les paysages de l'île du Nord sont moins spectaculaires, plus doux mais toujours agréables et nous y faisons de nouvelles découvertes : les volcans et la géothermie.
Nous retrouvons une nouvelle voiture à Wellington( nous devrons d'ailleurs l'échanger à Napier: elle faisait des bruits bizarres que mon ouïe fatiguée mis bien plus longtemps à entendre que celle d'Élisabeth qui me signalait depuis le départ un comportement curieux)

     P1010855   P1010857
    les immeubles reconstruits dans les années trente à Napier
La chaleur de l'accueil… Et le "check out" aux aurores
Notre première appréciation se confirme : l'accueil est toujours sympathique, nos interlocuteurs s'attachent à nous rendre service, téléphonent pour nous afin de vérifier la disponibilité de chambres où nous font goûter les différents crus de bière pour nous permettre de mieux arrêter notre choix. Nous n'avions pas connu une telle gentillesse en Australie.
Nous optons souvent pour un hébergement dans les chalets de terrain de camping : d'un bon  niveau de confort ils nous donnent l'impression de jouir d'espace plus grand et s'ouvrent sur la nature. Par contre ils ont adopté, comme le continent voisin, la même règle qui nous impose un départ à 10:00 le matin lorsque nous ne restons qu'une nuit au même endroit. Vous me connaissez c'est l'heure à laquelle je commence à émerger, mes collègues savent qu'il m''était fort désagréable de devoir participer à une réunion avant cette heure: c'était le temps de ma "revue de presse" qui permettait aux brumes de la nuit de se dissiper en douceur(j'ai heureusement eu pendant de nombreuses années un directeur qui avait les mêmes habitudes, c'est sans doute l'une des raisons, avec notre goût commun pour la mobilité dans toutes ses dimensions, qui nous a permis de nous supporter si longtemps. En retraite il a choisi de faire l'École du Louvre : chapeau François! À bientôt en Écosse)

  P1010861            P1010879

Notre remontée vers Auckland est progressive nous passons par Napier et le lac Taupo. Nous faisons le tour de ce plus grand lac de Nouvelle-Zélande entouré de volcans et passons une nuit très fraîche à l' alpine chalet, lieu de départ des randonnées vers le"Forest Park". La colère des volcans est apaisée depuis le début du siècle précédent.
  P1010936        P1010880

Le ragoût de mouton aux vapeurs thermales
Plus que par ces derniers nous sommes impressionnés dans la région de Rotorua par les fumées qui s'échappent des collines, la vapeur qui monte des petits lacs ou des sources thermales partout présentes. Nous séjournons deux jours dans cette petite ville touristique : l'eau de son lac n'est pas froide, de nombreuses sources internes contribuent à la réchauffer et partout dans la ville de l'eau bouillante ou des nuages de vapeur sortent du sol. Les maisons sont chauffées à la géothermie et nous expérimentons la cuisson à la vapeur thermale : dans l'un des campings nous avons la surprise de nous entendre conseiller par la responsable qui parle français (ses parents vivent à mi-temps en France sur une péniche au bord du Rhône) d'utiliser  l'un des quatre fours aménagés au-dessus de sources de vapeur. Nous laissons  donc mijoter tout l'après-midi un ragoût de mouton que nous dégustons le soir accompagné d'un pinot noir de Montana. Délicieux, fondant, la prochaine fois nous vous invitons.(oui Martine,le vin est blanc est souvent bon,j'ai un peu plus de mal avec leur rouge trop fort et trop corsé à mon goût). Nous visitons  le parc naturel à l'entrée de la ville , les promenades sont bien flèchés, il ne faudrait pas que les touristes soient brûlées par l'eau des geysers qui jaillissent régulièrement.

  P1010944       P1010891
 En l'absence du ticket nécessaire nous sommes malgré tout invités à un spectacle de danse et de chants Maorie, toujours la même qualité de l'accueil!

P1010905          P1010904

 C'est aussi à  Rotorua que nous rencontrons une autre jeune bretonne, serveuse dans un restaurant, elle avait reconnu le Triskell : rien de surprenant elle est originaire de la Bretagne profonde, de Gouarec.

                                                                     P1010945

Nous gagnons ensuite la presqu'île de Coromandel, découvrons le petit port de Tairua et sur la recommandation de notre hôtelier montons au sommet de la colline qui domine les 2 mers. Par contre nous ne pourrons nous arrêter à Coromandel deux manifestations ont lieu ce jour-là : un concours de pêche et un rallye automobile qui saturent les possibilités d'hébergement de ce petit village. C'est une constante pendant ce séjour en Nouvelle-Zélande : tout les week-end nous rencontrons des fêtes et des difficultés à trouver un hôtel mais pas de regrets  dans le petit bourg de Tapu nous trouvons un hôtel sympathique ou le propriétaire m'offre Internet illimité gratuitement.
 Demain nous serons à Auckland d'où nous  partirons le 22 pour Tahiti.

À bientôt