Bonjour,
Voici une nouvelle édition de votre journal.

                                                                     P1010694

                                                                   Amateurs de kit surfing dans la baie de Melbourne


J'avoue qu'avant notre arrivée dans la capitale du "New South Wales,the place to be"  je m'apprêtais à faire un compte rendu de notre long séjour en Australie qui différait sensiblement des appréciations  laudatrices que vous pouvez souvent lire sur ce vaste pays. Certes de très beaux paysages, des haltes souvent agréables pour une courte durée mais aussi le sentiment que cette nation jeune,riche, trop riche peut-être de ses mines, de ses troupeaux, de son agriculture extensive n'avait pas d'âme, pas d'état d'âme. Un pays d'histoire récente, sans mémoire et sans rêve. Un pays lisse et froid où les voyageurs ne peuvent se nourrir de lectures qui embellissent leur périple et lui donne toute sa dimension. C'était avant de rencontrer Sydney, la très belle Sydney.

Priscilla, folle du désert.

Dans les films de Morvan nous découvrons une opale : Priscilla, folle du désert. Je vous invite à le regarder vous pourrez ainsi imaginer la route entre Adélaïde et Alice String,Kings Canyon et le désert, apprécier la musique d'Abba et le talent des Drags Queens. Et puis bien sûr il y a Priscilla, en la voyant vous comprendrez pourquoi elle ne peut que séduire le voyageur. J'aurais déjà dû soupçonner que l'Australie n'était pas que ce pays froid que je décrivais à l'instant.


Pour un amie :Ed. Tu découvriras que les mineurs de Coober Pedy ne sont pas tous galants hommes , beaux mâles aux muscles luisants qui enflamment l'imaginaire des dames!

                                                                       P1010677

Melbourne
Cette ville réputée être l'une des villes universitaires préférées par les étudiants dans le monde n'a pas su nous retenir. Quelques immeubles anciens perdus parmi les tours, un port sans originalité, rien qui soit de nature à justifier un séjour de plusieurs jours comme nous l'avions initialement prévu. Peut-être sommes-nous passés à côté de l'essentiel mais une nuit dans la proche banlieue nous a suffit.

                                                                         P1010698

                                                                         Les perroquets du "paradis"

La route de Sydney recèle des haltes sympathiques à Lakes Entrance et Eden, mais rien qui me fasse modifier mon appréciation : beau oui, attachant non. Et nous découvrons Sydney.

Sydney la séductrice.

            P1010707      P1010710

Pourtant notre approche de la ville avait mal commencé. Je n'avais pas réservé et sur les sites que je consultais le jour même  tous les hôtels étaient complets. Nous  mîmes 5h avant d'atterrir dans la lointaine banlieue et de trouver une chambre dans un confortable motel. Bien sûr mon goût de l'improvisation (mon imprévoyance ?) m'attire quelques critiques, mais je ne suis pas prêt à renoncer à cette liberté de choisir , après en avoir apprécié l'environnement, le lieu d'un séjour de plusieurs jours .. Au risque de quelques désillusions lorsque les options sont limitées. Nous sommes à présent dans un hôtel de la proche banlieue d'où nous pouvons très facilement accéder au coeur de la cité.

      P1010721                 P1010749

                                                                      Les deux aspects de Sydney

Comment décrire Sydney ?
La modernité et le charme du début de siècle, la mer et la terre mêlée en étroite symbiose, une animation constante, une démesure aussi qu'illustre bien son opéra.
La comparaison semblera hasardeuse mais cet opéra il faut l'avoir vu comme le théâtre de Manaus: deux bijoux improbables dans leur environnement.

                                                           P1010739

 La baie donne son âme à la ville, elle s'ordonne autour de ses anses multiples, des villages qui y sont nés, tous différents, touristiques avec surfeurs et baigneurs ou plus discrets enfoncés dans les collines boisées qui enserrent leurs plages,abritées ou ventées selon l'exposition. Un pass nous permet de la parcourir et d'en découvrir les multiples attraits.
Et cette ria que d'autres appelleront fjord ne peut laisser indifférent  un breton: nous la pénétrerons jusqu'à la limite de la navigabilité à Parramatta.

                                                            P1010748

                                                          Dans la Ria,la "mangrove" de Parramatta

Enfin il me faut mentionner une rencontre étonnante dans l'un des magasins de Manly(un des villages balnéaires les plus appréciés): Patricia Dupont, la prof de musique-chanteuse de Fouesnant que tous les Finistériens connaissent ou connaîtront est venu longuement discuter avec nous, elle venait retrouver sa fille qui vit à Sydney.

Kenavo


                                                        P1010756

                                                   Le "Queen Elisabeth"en escale dans le port de Sydney