P1010168

Nous nous connaissions pas la mousson.C'est fait.
Je dicte sur la terrasse de la chambre face à la rivière et à la petite piscine de l'hôtel alors qu'une pluie torrentielle s'abat sur Ubud.

La Thaïlande : pas de coup de coeur

        P1010134    P1010151

Nous avons donc quitté la Thaïlande hier matin de bonne heure à l'aéroport de Phuket
Après notre séjour dans l'île, agréable certes, mais l'ennui gagnerait rapidement s'il fallait y séjourner plus longuement, nous avons fait une halte dans le parc national de Khao Sok.
L'hébergement que nous avions choisi sans nous fier à la recommandation de Morvan n'avait guère de charme et lors des balades en forêt il ne fallait pas s'aventurer hors du sentier balisé sauf à vouloir courir le risque de passer au travers d'un pont branlant ou de se perdre dans la végétation, comme l'annonçait une pancarte.
Nous avons terminé notre séjour thaïlandais par deux jours de plage à une dizaine de  kilomètres de Phuket et ce fut bien plus plaisant que ce que nous attendions dans ce site touristique.De  la plage et des restos les pieds dans le sable nous conserverons un souvenir meilleur que de plusieurs de nos étapes précédentes.

Le roi : une dévotion étonnante pour un personnage falot

Partout le roi s'affiche sur de grands panneaux. Le personnage tel qu'il apparaît semble pourtant dépourvu de tout charisme et manque singulièrement de prestance .A nous fier aux apparences ce culte de la personnalité semblerait être unanime, pourtant les sanctions pour le crime de lèse-majesté viennent d'être aggravées ce qui peut laisser penser que la vénération du  souverain ne recueille pas l'assentiment de tous . Une manifestation dans les rues de Bangkok contre cette nouvelle loi vient d'ailleurs d'en témoigner comme l'élection de Mlle Taskin . Son frère, ancien premier ministre exilé en Grande-Bretagne, est considéré comme l'ennemi numéro un par l' Establishement  thaïlandais et le vote s'est fait contre la volonté de l'armée et du roi.

Un nouveau critère de classement pour les restaurants

  Le guide Michelin n'étant guère utilisé sous ces cieux je proposerais volontiers  à un éditeur local de nouveaux critères de qualification pertinents pour les voyageurs : dans la mesure où il est difficile de les distinguer par la qualité de leurs mets, qui ne varient guère de l'un à l' autre, le choix s'effectue souvent en fonction de la disponibilité de la free Wi Fi et du nombre de barres qui permettent une réception aisée de nos mails et des journaux français. Cette habitude que j'ai contractée de vérifier avant d'entrer l'existence du réseau agace quelque peu Élisabeth qui me conseille de plutôt regarder le paysage… à moins qu'elle ne trouve que l' intérêt de ma conversation en pâtisse.

Argent contre services sexuels, transfert de richesse des pays dits développés vers les pays moins favorisés, échange de bons procédés ?

Le phénomène est connu et Michel Houellebecq semble le trouver parfaitement normal et justifié. À défaut d'être puritain j'ai pourtant été choqué par la dysharmonie de ces couples : vieux adipeux, ventripotents, cinquantenaires et plus en compagnie de jeunes et souvent gracieuses Thaïlandaises. Ils s'affichent dans les rues et les restaurants des différentes villes que nous avons traversées.
Mais je me souviens du regard las au petit déjeuner , dans l'île de Kho Pha Ngang, de cette jeune fille :  elle refusait toute nourriture, pas le moindre café et se contentait de tourner la tête pour ne pas voir le vieux débris qu'elle avait en face d'elle . Lui mangeait d'un excellent appétit. Glauque. Comme l'est l' écrivain(le personnage, car il m'arrive de le  lire l'auteur avec plaisir).


Bali

   P1010172      P1010198


Nous avons changé de monde.
L'atmosphère est très différente de celle des pays que nous avons parcouru jusqu'à présent. Le premier contact avec Ubud  nous séduit même si les pluies de mousson viennent perturber les marches dans la ville. Cette dernière est étendue et les rues bordées de galeries d'art, de magasins" chics" voire luxueux mais il est vrai que l'ancienne cité royale est devenue un haut lieu du tourisme indonésien; l'architecture est soignée, les restaurants offrent une carte plus variée, plus sophistiquée que ceux de Thaïlande et déambuler ici est un plaisir après avoir connu les difficultés des piétons dans Bangkok.
Si le temps le permet sans doute irons-nous voir ce soir un spectacle de danse ,réputée dans cette île hindouiste qui a su préserver ses traditions dans un monde musulman.

                                                                   P1010195 les riziéres de Bali

                                                                   P1010192