Bonjour à tous,                                   P1010088

La frontière de la Birmanie

La ville de Chang Rai ne présente pas d'intérêt particulier aussi nous avons loué un scooter pour tenter de trouver la petite guesthouse qu'Eric, un jeune Français marié à une thaïlandaise d'origine Akha,  a créé dans le village natal de son épouse.
Mais l'absence de signalisation en caractères latins nous désoriente nous arrivons finalement à une cinquantaine de kilomètres de là, à la frontière birmane, l'un des rares points de passage ouvert entre les deux pays mais, à tort, nous ne la passons pas (le faire nous aurait en fait évité d'avoir à modifier nos plans, nous  l'apprenons trop tard).
Sur la route du retour à nouveau  nous nous perdons sur les chemins de campagne et malgré le sourire des paysans qui de la main nous incitent à continuer en précisant "Akha"  nous n'aboutissons que dans des rizières. Certes nous apercevons le village mais n'arrivons pas à trouver le sentier qui y mène.

P1010029   P1010059
 P1010047                                                                                     P1010063
Chang Mai-la légèreté du Pachyderme
Cette ville ceinte de murailles et entourée de douves est certes plus jolie que la précédente et recèle nombre de temples  somptueux. Pourtant hors du quadrilatère central les piétons y sont des intrus comme danstoutes les villes que nous avons parcourues actuellement, et il ne fait pas bon s'aventurer sur la voie lorsque les cyclomoteurs et les voitures y déboulent ne laissant que quelques secondes aux piétons pour traverser même lorsque le feu leur est favorable et je comprends mieux le port du masque par nombre de personnes puisque je dois moi-même m'en affubler, ne supportant pas cette pollution qui m'irrite la gorge

L'attraction de la région est avant tout le camp des éléphants à une vingtaine de kilomètres de la ville. J'ai toujours eu un faible pour ces animaux et la visite fut un moment fort pour les occidentaux ébahis devant l'intelligence du pachyderme et le talent du dresseur ! Étonnante d'humanité ces grosses bêtes, capables de manifester leur choix lorsqu'elles peuvent saisir un régime de bananes(et non se contenter de la banane tendue par les visiteurs), marquer un but ou peindre, leurs créations ne dépareraient  pas dans une galerie branchée de Paris.  J'ai gardé une âme d'enfant, je sors ravi des quelques heures passées auprès des éléphants . Nous ne nous arrêterons pas pour voir les crocodiles, les reptiles ou les singes: ils m' avaient suffit.

P1010083  P1010086 P1010075  P1010082

L'ancienne capitale :Sukothai
le trajet en car fut fort long mais confortable. Nous avions réservé au "Lotus Village", un ensemble de petites cabanes en bois dans un grand jardin tenue par un couple franco thai de notre âge.
La nouvelle ville ne présente que peu d'intérêt par contre le site de l'ancienne cité situé à une quinzaine de kilomètres est remarquable: très étendu, les monuments anciens  sont dispersés dans des espaces entourés d'eau et contrairement à Angkor, il y a en ce moment fort peu de visiteurs, sans doute la crainte des inondations dont nous voyons encore les stigmates dans la ville nouvelle. Nous louons un vélo et passons la journée dans un milieu calme et reposant, enfin!

P1010072            

Le"détail"
Nous rencontrons régulièrement des couples effectuant le tour de du monde : soient de jeunes couples avec enfants, soient des retraités qui ne se fixent pas de date et n'ont pas d'itinéraire précis.
L'un de ces jeunes couples attire notre attention sur » un « détail qui nous avait échappé : nous sommes rentrés dans le pays par une frontière terrestre et non par un aéroport, dans ce cas notre autorisation de séjour ne doit être que de 15 jours!
Vérification faite ils ont raison. Les discussions sur le forum des voyageurs montrent que nous sommes nombreux à avoir omis ce détail,  nous ne pourrions obtenir de prolongation que d'une semaine en payant une centaine d'euros. Nous optons donc pour l'autre solution : sortir du pays et vraisemblablement y revenir, nous obtiendrons ainsi un nouveau droit de séjour de 15 jours! Et dire qu'il aurait suffi de faire quelques centaines de mètres de plus en Birmanie pour régler le problème puisque ce pays permet le passage  sans visa pour une journée et que cette astuce permet un renouvellement automatique de l'autorisation..

Nous prenons donc un vol de Bangkok à Penang, petite ville proche de la côte malaise et séjournerons quelques jours à Georgetown avant de prendre le train qui nous ramènera à Surat Thani pour que nous puissions aller dans l'île où nous avions prévu de passer une semaine avant, sans doute, de découvrir Phuket et d'y prendre l'avion pour rejoindre directement Bali. Les lows costs sont partout présentes et les voyages en avion relativement peu onéreux;
Dans un premier temps j'avais caresser l'espoir de me rendre de Georgetown à Medan, la capitale de Sumatra pour rejoindre ensuite Jakarta en bus ou en bateau. Les grandes réticences d'Élisabeth que je ne saurais outrepasser…; Et la lecture du forum des voyageurs  qui me laisse penser que c'est une galère épouvantable m'amène à y renoncer. Est-ce l'effet de l'âge qui me fait devenir sage?

                                                                P1010067